Sunday, November 15th, 2015 | Author:
Tuesday, February 14th, 2012 | Author:

(-fch-shn)   A foolish, unreasoning, or extravagant passion or attraction. An object of extravagant, short-lived passion.  A foolish and usually extravagant passion or love or admiration for someone or something. Infatuation is the state of being completely carried away by unreasoned passion or love.

 

In the case of infatuation, there is usually an obsessor and an object of desire, who may or may not be attainable. In its “pure” state, infatuation is characterized by unrealistic expectations of blissful passion without positive relationship growth or development, and by a lack of the trust, loyalty, commitment, and reciprocity found in maturer love.

There are some feelings we have when infatuated that we don’t have when we’re feeling love. Some of the “symptoms” of infatuation are; feelings of panic, uncertainty, overpowering lust, feverish excitement, impatience, and/or jealously.

 

Infatuation Phase I: Stricken!

The first act in the life of an infatuation is that magic moment when someone suddenly takes on “special” meaning for us.

You hear a phrase or a particular inflection in someone’s voice that strikes a chord in your heart. You are struck by the exact tilt of his head. You are warmed by a gaze or an unexpected tenderness. An intriguing remark goes straight to your soul. Or, perhaps from a respectable distance, you notice legs or skin or hair (or a more private physical trait) to die for. Lightning has struck.

 

Infatuation Phase II: Intrusive Thinking

After the bolt of lightening comes a storm of intrusive thinking about the desired one.

Every experience you now have seems interwoven with their qualities, every shared moment weighted with new meaning. When apart from them, you review and relish each moment spent in their presence and ruminate on their flavor. In fact, many infatuation informants report spending 80 to 100 percent of their time compulsively trying to crystallize the vision of their new love, living in vigilant expectation of the next contact.

 

Infatuation Phase III: Idealization

Early in the intrusive thinking phase, idealization sets in. The erotic sizzle permeates everything and creates that famous halo with which we love to blind ourselves. For a while, the infatuee sees no flaws in the beloved and admits to no blocks to forward progress.

 

Infatuation Phase IV: The Emotional Rollercoaster

From this high intensity anticipation comes the primary emotional dynamic of infatuation: an exquisite combination of hope and uncertainty which has funded libraries of poetry.

At this point, life becomes that famous rollercoaster ride: precious moments of delightful reciprocity (real or imagined) followed by agonizing doubts of ultimate success. Infatuation is now more consciously driven by simple fear. In fact, The Nagging Fear of Not Getting What You Have Begun to Desire is the unique torment reserved for the infatuated elite.

This pattern of human experience is as well-documented as any emotional experience has ever been. You can find poignant elaborations on the process incised upon clay tablets, etched in marble, painted on papyrus, fixed in celluloid, playing on the radio, and filtering through the voices all around you. It is a famous and favorite form of anguish.

But how can something so uncomfortable be so irresistible?

 

L’enfant dans sa prime enfance a besoin d’être regardé avec attention, écouté, touché, qu’on lui parle,  d’être encouragé et reconnu dans ses particularités.

Mais un manque de reconnaissance, un amour insuffisant, crée un manque à combler et prépare le terrain à la Dépendance. Peut-être, lorsque vous étiez enfant, avez-vous manqué d’attention. Peut être vos parents avaient ils manqué eux mêmes de reconnaissance et se servaient-ils de vous pour l’obtenir. Il fallait les satisfaire. Et peut-être enfant, pour tenter d’obtenir un peu plus d’attention (être regardé, écouté, touché, et que l’on vous parle), vous vous êtes lentement conditionné à plaire à tout prix et à satisfaire vos parents, maîtres et professeurs afin de combler leurs besoins d’attention et de soulager leurs souffrances.

 

 En prenant l’habitude de plaire, vous lutiez contre la crainte d’être abandonnés… Peut-être croyez vous encore qu’il faut plaire pour être aimé(e). Et pourtant une personne qui vous aime vraiment vous laisse libre d’être vous-même… Donc vous n’avez pas à plaire !

 

 

Par le manque d’attention dont vous avez été victime, on vous a inoculé  une drogue mentale que sont les besoins excessifs d’être appréciés et approuvés avec ses dérivés ou autres poisons que sont les besoins de réussite sociale de prestige et de pouvoir.

           Etes vous encore avide de reconnaissance ?

 

Allez-vous rechercher avidement le sentiment de toute puissance que vous apporte la fusion avec l’être désiré, ou bien allez-vous accepté les limites de la relation ? Dans la Dépendance, on en vient à compter excessivement sur une personne déterminée pour assurer notre bonheur. Le bonheur d’être reconnu, apprécié. Cette dépendance produira souvent l’attente inconsciente du Prince Charmant.

  Si vous allez dans le monde porté par l’amour qu’une personne a pour vous, vous rayonnez non pas par vous-même, mais à cause de l’amour de cette personne alors vous êtes lumineuse mais c’est l’autre qui a la main sur l’interrupteur…

 

  L’attachement = avoir trop besoin de l’autre pour se sentir exister…

Notons aussi qu’un grand nombre d‘émotions négatives de peur de peine et d’angoisse proviennent du fait que nous craignons de perdre l’objet de notre attachement ou parce que nous avons peur de ne pas l’obtenir.

L’attachement n’est pas l’amour, l’attachement conduit à la dépendance ( et à la souffrance, parce qu’un jour ou l’autre la personne à laquelle on est attaché vient à nous manquer ou à nous frustrer. La frustration est d’autant plus grande que l’attente est excessive…)

Shula RAJAONAH: Juriste, Linguiste, Coréanophile et FLEuiste <3

  L’amour est un état d’être fait de joie

Par contre, l’attachement est un état qui engendre des sentiments pénibles d’inquiétude et de manque. Le chemin de la guérison nous amènera à devenir plus “aimants”, moins “attachés”. Par l’attachement irrationnel, vous espérez une consolation future à votre souffrance. En fait, vous perdez beaucoup de temps. Si vous aimez vraiment, et si votre partenaire vous aime vraiment, rappelez-vous : l’Amour attire l’Amour.

Lorsque vous irradiez la paix, l’amour, le bien être et le bonheur, vous l’attirez immanquablement…  Plus vous diffusez de l’Amour, plus votre pouvoir magnétique s’accroit. Mais pour aimer il faut avoir reçu suffisamment d’attention et d’encouragement. On en est d’autant moins dépendants que l’on est rassasié(e) ! Nous avons besoin d’être rassasié(e)s, comblé(e)s. Nous avons faim d’amour. Mais il ne s’agit pas de dévorer son partenaire ! … Ni d’être un mendiant de l’amour.

 

 

  Nous sommes faits pour donner et recevoir ; refuser et demander = (les 4 fonctions relationnelles de base) (le carré magique).

         Si vous ne recevez pas assez votre relation ne marche pas !

         Il y a plusieurs hypothèses possibles :

        1/ Peut être êtes vous avec une personne qui vous convient mais vous n’aimez pas d’une bonne façon (aimer ce n’est pas toujours tout accepter…)
        2/ Vous êtes (peut être) avec une personne qui vous convient mais vous ne communiquez pas avec elle de la bonne façon.
        3/ La communication avec votre partenaire est défectueuse. Vous ne savez pas faire ce qu’il faut pour l’améliorer. Peut être faites vous trop d’erreurs pour que la relation soit bonne !
        4/ Peut être êtes vous avec une personne incompatible (par exemple si vous n’avez pas les mêmes valeurs; ou le même type de sensibilité).


Rendez-vous sur Hellocoton !

Friday, September 09th, 2011 | Author:

INSCRIVEZ-VOUS VITE

OFFRE D’EMPLOI

La Société Internationale
“AMOUR DES UNS POUR LES AUTRES”
recrute hommes et femmes de tous les âges sans exception, ayant obtenu le diplôme de la “FOI EN DIEU” à “l’École Internationale de Jésus Christ”.

Enseignante de FLE, juriste et linguiste, Shula Rajaonah est dynamique, passionnante, intègre, astucieuse, franche, créative, énergique, directe, joyeuse, droite, idéaliste, souriante, pacifique, optimiste courageuse, singulière, sympathique, charmante, volontaire, conciliante, énergique, spontanée, rêveuse, vive et imprévisible. Autodidacte, Shula Rajaonah est curieuse et a toujours soif de découvertes dans tous les domaines.

TRAVAIL OFFERT: Pratiquer l’amour, la charité, la justice et la paix dans le monde chaque jour

LIEU DE SERVICE: Quelque soit l’endroit où tu te trouves

SALAIRE: LaVie Éternelle en Jésus Christ

Envoyez votre demande ce jour dans une prière à n’importe quelle heure à Dieu le Père Tout Puissant.

Inutile de falsifier ou de fabriquer ton CV quel qu’il soit, confessez juste vos péchés dans l’intimité de votre coeur devant le Seigneur.
Réponse favorable garantie.

PS: Pour ceux qui veulent s’inscrire à l’École International de Jésus Christ, les cours sont disponibles à toute heure.

Manuel scolaire: Se munir d’une bible.

Frais d’inscription: Gratuit pour tous, car déjà payés par le Christ sur la Croix

Appelez le Professeur Esprit Saint avant la lecture du manuel scolaire, il est disponible à toute heure.

 

 

 

Category: Uncategorized  | 2 Comments
Sunday, December 19th, 2010 | Author:

Audace de t'aimer mais prudence de te le cacher, je souffre de te désirer

Sunday, December 19th, 2010 | Author:

Oscar François de Jarjayes
“Tu es la naissance de ma plus grande joie et ma plus grande tristesse.”

Category: Uncategorized  | 2 Comments
Sunday, December 19th, 2010 | Author:

Leonor Varela

Wednesday, April 14th, 2010 | Author:

 

Dinah Maria Mulock Craik